PATRICK SAYTOUR


12 / 50 000. PEINTURES 1999 - 2000

“ On repart, on se reprend, dans l’humour et dans l’ironie. Surtout on se souvient afin de ne pas se répéter. “ (P. Saytour in Post-Scriptum 1997)
Après les pièces de 1997 à 1999, baptisées par auto dérision Renommées, montrées à Vasistas en 1999, 50 000 suites nouvelles sont annoncées non sans humour.
L’exposition de Patrick Saytour présente donc la série de Peintures de la suite 12/50 000 réalisée en 1999 - 2000, associée à un cosy, Hall n°17,
de 1983 jamais montré.







































 






Le principe du trouage gouverne les peintures de la suite 12/50 000 faites à base de petits rectangles de fourrure acrylique.
Le trouage est obtenu par perçage de surfaces légères et rigides pour celles qui portent leur châssis devant, et par brûlage pour celles qui sont tendues sur châssis (ceux “récupérés” sur les tableaux de nus etc., achetés dans les brocantes pour la suite 3/50 000) et sont, pour la plupart, recouvertes de toiles cirées à fleurs et de plastiques à pois.
A l’emplacement de chaque motif brûlé (fleur ou ou pois) une touffe de fourrure (plus longue, plus courte, plus fine, plus fournie, plus vaporeuse etc., selon les types d’acrylique) sort vers l’avant : Ce qui m’a attiré, c’est d’arriver à avoir une matière pulpeuse et palpable, il y a du repoussé dans le passé au travers, mais il y a aussi un côté pleine pâte, comme si c’était peint très truculent, très à l’huile, très monté.
Les peintures de cette suite [..] puisent dans le même stock de matériaux, et la magie de la matière, de la couleur, et du mouvement en coup de vent des chevelures acryliques, joue à plein régime. La peinture n’est pas huileuse et carnée mais vaporeuse, bouffante, laineuse, et le goût douteux des fausses fourrures synthétiques est entièrement effacé par la splendeur de leur palette de brun clair ou foncé, de jaune paille ou jaune doré...
Comment ne pas penser à l’expression utilisée par Saytour lorsqu’il déclarait en 1995 à propos des parodies de ses pliages, s’être mis en posture de sauter du concept au formalisme, par dessus le mouton formel, le corps laineux de la peinture.

Inès Champey in Patrick Saytour 90.00.
Musée de l’Objet - Blois.

















 

"Recommencer est une topique, le lieu d’une expérimentation.
C’est opérer sur soi un retournement, se mettre au plus près du pli, au présent de l’ histoire, aux confins du futur et du passé.
Il s’agit de rester dans le bégaiement, le repassage de ce temps sans avenir et sans passé, qui n’est jamais passé pour la première fois...



On voit bien qu’il n’y a rien à corriger, à revoir
et à améliorer."
























 
 
   








Expositions personnelles (sélection)

2001
2000

1999



1996

1994
1993
1992
1991
1990
1989
1988
1987
1984
1983
Couvent des Minimes / Palais des Congrès. Perpignan
Aldébaran. Baillargues
Musée de l’Objet. Blois
École des Beaux-Arts. Nîmes
Salle des cartes. espace Gustave Fayet. Sérignan
Galerie Vasistas. Montpellier
École des Beaux-Arts. Quimper
Galerie de Paris. Paris
Maison de la Culture. Bourges
Puer - Senex. Castelnou
Galerie de Paris. Paris
D422. Champclause
Rétrospective 4. La Boite Noire. Montpellier
Atelier Calder. Saché
Zone Libre. C.N.A.P. rue Berryer. Paris
Galerie d’en Haut. Villeneuve d’Ascq
École des Beaux-Arts. Valence
Galerie Ueda Warehouse. Tokyo
Galerie ‘t Venster. Rotterdam

Expositions collectives (sélection)

1999
1998


1996


1995
1994
1993
1992
1991

1990
1989
1988
1987
L’envers du décor. Institut d’Art Contemporain. Villeurbanne
Les Années Supports/Surfaces. Galerie du Jeu de Paume.Paris
Le Bel Age. Musée d’Art Moderne. Céret
Un Monde Merveilleux. Frac Nord-Pas de Calais. Dunkerque
Supports/Surfaces. Château de Villeneuve. Vence
Le Plastique dans l’Art. Musée de Nice. Nice
10 sculptures monumentales. Hotel de Région. Montpellier
Soyons sérieux. Musée d’Art Moderne. Villeneuve d’Ascq
Le Saut dans le vide. Moscou
Supports/Surfaces. Musées Gifu, Saitam, Kurashiki. Japon
Supports/Surfaces. Tel Aviv / Ludwig Museum. Koblenz
L’Amour de l’Art. Biennale de Lyon. Lyon
Supports/Surfaces. Musée d’Art Moderne. St Etienne
Le Bel Age. Château de Chambord
Solex-Nostalgie. Fondation Cartier. Jouy en Josas
Art pour l’Afrique. Musée des Arts Africains et Océaniens. Paris
Made in France. Fondation du Château de Jau. Cases de Pène
 
Collections publiques
Commandes publiques

1990
1988
1987
La Fontaine d’Hirson. Sculpture. Hirson
Sculpture. Préfecture. Nevers
Sculpture monumentale. Vitrolles
Musée National d’Art Moderne de la Ville de Paris (3 pièces)
FNAC - Fonds National d’Art Contemporain (5 pièces)
FRAC Franche-Comté / Centre / Languedoc-Roussillon / Rhône-Alpes
Musée d’Art Moderne de St Etienne
Musée de Toulon / de Marseille / de Skopje / des Abattoirs - Toulouse

                                                














> JULIEN AUDEBERT   > ORLA BARRY   > SANDRINE BERNARD   > DAVID BIOULÈS   > BELKACEM BOUDJELLOULI 1  > 2   > YVES CARO  
> DENIS CASTELLAS   > CYRIL CHARTIER-POYET   > JULIEN CREPIEUX   > CHRISTOPHE DELESTANG   > MARIE DEMY  > DIDIER DESSUS  
> DANIEL DEZEUZE 1  > 2    > CEDRICK EYMENIER   > DOMINIQUE FIGARELLA    > FRIENDS   > DOMINIQUE GAUTHIER 1 > 2   > 3   > 4   
> IL EST UNE FOIS    > MARK GEFFRIAUD    > STEPHANE LE DROUMAGUET   > HAMID MAGHRAOUI   > CELINE MARTINET   > MARIELLE PAUL  
> CEDRIC PIN    > POUR AINSI DIRE   > QUAND LE MOTIF   > JOËL RENARD   > PIERRE SAVATIER   > PATRICK SAYTOUR 1  > 2  > 3  > 4  
> YANN SERANDOUR   > MICHAËL VIALA   > SEBASTIEN VONIER   > DAVID WOLLE 1  > 2    > RAPHAËL ZARKA